Retard mental
 | 
 

 Retard mental

         
AZER16

avatar




:  

: Retard mental   2011-09-16, 21:32

Retard mental

L'arriration mentale est l'insuffisance du dveloppement des facults intellectuelles qui se manifeste ds la priode infantile prcoce. Il y a environ 1% d'arrirs mentaux dans la population.
Le taux d'arrirs interns en institutions spcialises est de 0,2 1,5 pour 1000 habitants dans les pays occidentaux.
L'arriration mentale doit tre distingue :
Des dficits sensoriels : malvoyance, surdit, audimutit...
Des dficits instrumentaux : dyslexie, dysphasie, dysorthographie, dyscalculie, trouble de latralisation ;
Des handicaps moteurs (infirmit motrice crbrale, etc.) ;
Des pseudo-arrirations culturelles des enfants transplants parlant une langue trangre ;
Des retards scolaires dus l'absentisme ;
Des retards lis des troubles psychoaffectifs ;
Des troubles psychiatriques : psychoses infantiles auxquelles elle peut nanmoins tre associe, dpression.
Causes
La cause d'une arriration mentale n'est retrouve que dans environ 30% des cas.
Dans ce groupe des causes connues :
80% sont d'origine ant-natale :
Hrdit ;
Malformations crbrales ;
Aberrations chromosomiques (trisomie 21, Klinefelter, cri du chat), anomalies du chromosome X ;
Erreurs innes du mtabolisme (phnylctonurie etc.) ;
Infections (embryo-foetopathies : rubole, toxoplasmose etc.) ;
Intoxications durant la grossesse (alcoolisme foetal) ;
10% sont dues un accident peri natal (pendant l'accouchement) :
Anoxie (manque doxygne) crbrale ;
Hmorragie crbrale ;
Ictre nuclaire etc.
10% sont des squelles d'affections survenues aprs la naissance :
Squelle de mningite ;
Squelle d'encphalite ;
Squelle de traumatisme crniocrbral ;
Squelle d'intoxication (plomb, oxyde de carbone, mdicaments) ;
Squelles d'anoxie (mort subite rcupre, noyade etc.).
Les causes curables sont malheureusement trs rares
La phnylctonurie (PCU):
Parmi les symptmes: eczma, yeux bleus, cheveux blonds. Le test de Guthrie systmatique la naissance permet le diagnostic prcoce. Le traitement repose sur un rgime pauvre en phnylalanine.
L'hypoglycmie nonatale :
Parmi les symptmes : hyperexcitabilit, convulsions, lthargie, hypotonie, cri plaintif. Le diagnostic est pos sur le taux de glycmie infrieur 0,3 g/l chez le nouveau-n. Le traitement repose sur la perfusion de srum glucos et des repas frquents et fractionns.
L'hypothyrodie :
Parmi les symptmes : une grosse langue, hypotonie, somnolence, hypothermie, constipation, bradycardie, ictre prolong.
Le diagnostic repose sur les dosages hormonaux : thyroxine plasmatique basse, TSH (hormone thyro-stimulante) leve, absence de glande thyrode ou thyrode ectopique la scintigraphie.
Le traitement repose sur l'opothrapie substitutive : extraits thyrodiens.
L'ictre nuclaire :
Parmi les symptmes : ictre (jaunisse)trs intense chez un nouveau-n, troubles neurologiques etc.
L'incompatibilit Rhsus est la principale cause.
Le diagnostic repose sur le dosage de la bilirubine dans le sang qui est suprieur 180 mg/l.
Le traitement repose sur la photothrapie et surtout l'exsanguino-transfusion. L'injection systmatique de gammaglobulines anti-D aux femmes Rhsus ngatif ayant accouch d'un bb rhsus positif reprsente la meilleure prvention.
La galactosmie :
Parmi les symptmes : ictre prolong, vomissements, grosse rate, gros foie, hypotrophie staturo-pondrale.
Le diagnostic repose sur la prsence de sucres rducteurs dans les urines et le dosage rythrocytaire de l'enzyme dficient.
L'hydrocphalie progressive :
Parmi les symptmes, citons l'augmentation trop rapide du primtre crnien, le signe des yeux "en coucher de soleil"...
Le diagnostic repose sur la radiographie du crne et le scanner.
Le traitement est la pose d'une valve ventriculo-pritonale.
L'intoxication par le plomb (saturnisme), les carences en vitamine B6, les hypercalcmies sont d'autres causes rares ; un diagnostic prcoce permet la mise en route d'un traitement avant l'installation des lsions neurologiques.
Symptmes
L'installation du retard est prcoce et touche les principales acquisitions psychomotrices :
La tenue de la tte ;
Le premier sourire ;
La station assise ;
La marche ;
L'apparition des premiers mots ;
La matrise sphinctrienne etc...
Les difficults de langage, de comprhension des ordres simples, d'apprciation de l'environnement et des situations, la lenteur de raction caractrisent l'arriration mentale. Les preuves psychomtriques (tests) permettent de classer les dficients mentaux en :
Dbiles lgers : QI de 65 80 ;
Dbiles moyens : QI de 50 65 ;
Dbiles profonds (imbcillit) : QI de 30 50 ;
Arrirs profonds (idiotie) : QI infrieur 30.
Certains dbiles lgers ou moyens sont dits "harmonieux". Ils ne prsentent pas de troubles du comportement et sont capables de s'adapter et de se fixer un travail donn. Ils sont donc ducables. Mme si leur niveau mental est faible, un enseignement adapt pourra leur permettre d'acqurir une certaine autonomie.
Par contre les dbiles "dysharmoniques" ont un dficit intellectuel aggrav par des troubles du comportement et affectifs. Des ractions d'opposition, d'agressivit, d'instabilit compliquent la prise en charge.
Des troubles neurologiques (pilepsie, mouvements anormaux, ataxie, troubles du tonus, tremblements, tics, bgaiement, maladresse de la motricit manuelle fine, mauvaise apprciation du schma corporel etc...), mentaux (bouffes dlirantes, psychose infantile etc.), affectifs (instabilit, hypermotivit, irritabilit etc...), des malformations physiques (pied bot, hydrocphalie, etc.) sont parfois associs.
Prvention
La prvention est primordiale pour faire diminuer le nombre d'encphalopathes. Elle repose sur un certain nombre de mesures :
La surveillance des grossesses hauts risques ;
Le recours aux interventions obsttricales (csarienne) en cas d'accouchements difficiles ;
Le dpistage antnatal des erreurs innes du mtabolisme, des malformations du systme nerveux central, des aberrations chromosomiques ;
La protection contre les irradiations de la femme enceinte ;
Le dpistage systmatique nonatal de l'hypothyrodie, de la phnylctonurie et de la toxoplasmose ;
L'amlioration des techniques de nonatalogie (soins aux prmaturs, lutte contre les dtresses respiratoires, l'anoxie, les infections etc.) ;
Le dpistage prcoce et le traitement efficace des mningites purulentes ;
La prophylaxie de l'encphalite de rougeole (par le ROR) ;
La prophylaxie de l'embryopathie ruboleuse (par le ROR) ;
La prvention des intoxications ;
La prvention des accidents (traumatismes crniens) ;
La prvention du syndrome de Silverman ;
L'interdiction des mariages consanguins.
    


avatar




:




: : Retard mental   2011-09-17, 20:02









    
AZER16

avatar




:  

: : Retard mental   2011-09-18, 14:57









    
 
Retard mental
          
1 1

:
 ::   ::  -
 
https://www.successarab.com